Retour vers la liste
 
Back to the list

 

Les cylindres du lycée Lakanal

 

À partir d'un beau jour de 1911, et pendant quelques années, plusieurs professeurs ont eu l'idée de confier leur voix à la cire, et d'enregistrer également quelques élèves. Quelques-uns de ces documents uniques vous sont restitués ici dans leur intégralité.

Il s'agit principalement d'enregistrements réalisés en amateur. La qualité sonore qui déjà laisserait à désirer, étant donné le grand âge de ces enregistrements, est donc parfois médiocre, en particulier lorsqu'il s'agit d'élèves aux voix moins puissantes que celles de leurs professeurs. Les supports de ces enregistrements sont des cylindres de cire, tels qu'ils furent élaborés par Edison.

   

 

Pour bien réussir un enregistrement en amateur à l'époque, on devait pratiquement loger la tête dans le pavillon du phonographe. Les vibrations sonores ébranlant ainsi le pavillon de façon optimale, se communiquaient à une membrane qui portait un stylet gravant la cire d'un cylindre mu par un mouvement d'horlogerie. A plus de 30 centimètres du pavillon, on était certain de rater l'enregistrement. C'est pourquoi beaucoup de voix paraissent faibles.

Toutefois, le phonographe, encore à cette époque, avait un tel caractère de nouveauté et de mystère, on comprend que ces séances d'enregistrement furent vécues comme autant de récréations pour les jours de fin d'année, et que ce devait être un honneur, réservé à certains élèves, que de pouvoir y confier sa parole.

 

1 : Sonnez trompettes, pas redoublé. Cylindre Pathé Inter n° 8818.
C'est ici le seul exemple d'un cylindre du commerce, probablement acquis entre 1903 et 1908.
Vous pouvez écouter des milliers d'autres cylindres commerciaux, tous répertoires confondus, en cliquant ici

 

Pour écouter (mp3)

2 : Annonce: "Lycée lakanal, 18 mai 1911".
Il s'agit d'un essai de gravure, de quelques secondes, qui précède la conférence sur Sir Henry Bessemer (voir ci-dessous).

 

Pour écouter (mp3)

3 : "Sir Henry Bessemer", d'après la conférence faite devant la société des amis de l'Université le 17 mars 1910, par Henri le Châtelier.
Premier essai de prise de son (à la suite de l'annonce ci-dessus). Il s'agit vraisemblablement d'un professeur qui lit une coupure de journal.
"Je vous parlerai ce soir d'un inventeur, et chose tout à fait extraordinaire, d'un inventeur heureux: Sir Henry Bessemer. L'un des ingénieurs les plus célèbres du XIXème siècle. Certains hommes exercent une influence prépondérante sur la marche de l'humanité. Le rôle de l'histoire est de démêler les conditions de leur apparition, les raisons de leur action. En France, pendant le Moyen-Age, jusqu'à la création de l'unité nationale, les seigneurs féodaux et les rois ont, par leurs luttes guerrières, alimenté seuls toute l'histoire de notre pays. Ensuite, est venue une magnifique période de rénovation intellectuelle. Les artistes de la Renaissance, les écrivains du règne de Louis XIV, les philosophes et les savants du XVIIIème siècle ont mis la France à la tête du monde civilisé. L'histoire du XIXème siècle, pour la France, comme pour tous les autres pays, sera celle des grands industriels. Ces hommes ont donné à chaque nation une richesse et un bien-être inconnus auparavant. Ils dirigent même effectivement la politique de tous les états, tenant à leur discrétion les souverains les plus autoritaires comme les parlements les plus démocratiques. Parmi ces grands industriels, Sir Henry Bessemer occupe une place tout à fait prépondérante. Il figurera sans doute un jour dans l'histoire enseignée à nos petits enfants, à côté de Clovis et de Charlemagne, de Montaigne et de Corneille, de Pascal et de Lavoisier."

 

Pour écouter (mp3)

4 : [version 2] "Sir Henry Bessemer", d'après la conférence faite devant la société des amis de l'Université le 17 mars 1910, par Henri le Châtelier. Deuxième prise de sons, sur un autre cylindre. Même texte que précédemment. Le son aigu caractéristique du début montre que la personne a commencé à parler avant la pleine rotation du cylindre.

 

Pour écouter (mp3)

5 : Annonce: "Lycée Lakanal, classe de troisième, le 22 juin 1911 ... Lycée Lakanal, classe de troisième B, le ... combien? , le 22 juin 1911"
Deux annonces seules, essais de gravure, sans autre contenu enregistré.

 

Pour écouter (mp3)

6 : Récitation: Britannicus Acte V scène 6: monologue d'Agrippine: "Poursuis Néron...", précédé de l'annonce: "Classe de troisième B, le 21 octobre 1911" Un jeune élève récite le rôle d'Agrippine :
[AGRIPPINE]
"Poursuis, Néron, avec de tels ministres,
Par des faits glorieux tu te vas signaler ;
Poursuis. Tu n'as pas fait ce pas pour reculer :
Ta main a commencé par le sang de ton frère ;
Je prévois que tes coups viendront jusqu'à ta mère.
Dans le fond de ton coeur, je sais que tu me hais ;
Tu voudras t'affranchir du joug de mes bienfaits.
Mais je veux que ma mort te soit même inutile :
Ne crois pas qu'en mourant je te laisse tranquille.
Rome, ce ciel, ce jour que tu reçus de moi,
Partout, à tout moment m'offriront devant toi.
Tes remords te suivront comme autant de furies ;
Tu croiras les calmer par d'autres barbaries ;
Ta fureur, s'irritant soi-même dans son cours,
D'un sang toujours nouveau marquera tous les jours.
Mais j'espère qu'enfin le ciel, las de tes crimes,
Ajoutera ta perte à tant d'autres victimes ;
Qu'après t'être couvert de leur sang et du mien,
Tu te verras forcé de répandre le tien ;
Et ton nom paraîtra dans la race future,
Aux plus cruels tyrans une cruelle injure.
Voilà ce que mon coeur présage de toi.
Adieu : tu peux sortir.
[NÉRON]
Narcisse, suivez-moi."

 

Pour écouter (mp3)

7 : Cours Florian, 20 juin 1914: "la respiration"
Une élève récite une leçon apprise par coeur :
" La respiration des animaux est aussi comme l'a montré Lavoisier, un phénomène de combustion lente. Le sang arrive dans les poumons, et il trouve l'oxygène de l'air qu'il entraîne avec lui dans le courant de la circulation. Grâce à cet oxygène, il se produit dans toutes les parties du corps, une combustion lente de l'hydrogène et du charbon, combustion qui a pour premier rôle de faire disparaître les cellules inutiles, et de les rejeter à l'extérieur à l'état de vapeur d'eau, et d'anhydride carbonique."
(Les pointillés représentent des mots que je n'ai pas compris. Toute suggestion est la bienvenue).

 

Pour écouter (mp3)

8 : L'acoustique" puis: L'Avare, extrait: "Au voleur, au voleur..." [Cours Florian, mention sur la boîte du cylindre]

" L'acoustique est la partie de la physique qui s'occupe de l'étude des sons. Le son est la sensation produite sur l'organe de l'ouïe par les vibrations des corps sonores. Vibrations transmises jusqu'à l'oreille par l'intermédiaire d'un milieu élastique, qui est ordinairement l'air atmosphérique".
" ... au voleur, au voleur, à l'assassin..."
(cet extrait, enregistré sur le même cylindre, mais à une vitesse très différente, est reproduit intégralement ci-après, à la bonne vitesse)

 

Pour écouter (mp3)

9 : L'Avare, extrait Acte IV scène 7: "Au voleur, au voleur..." [Cours Florian, mention sur la boîte du cylindre]
[HARPAGON]
"
Au voleur ! au voleur ! à l'assassin ! au meurtrier ! Justice, juste ciel ! Je suis perdu, je suis assassiné ! On m'a coupé la gorge, on m'a dérobé mon argent ! Qui peut-ce être ? Qu'est-il devenu ? où est-il ? où se cache-t-il ? Que ferai-je pour le trouver ? Où courir ? où ne pas courir ? N'est-il point là ? n'est-il point ici ? Ciel ! Arrête ! Rends-moi mon argent, coquin !... "

 

Pour écouter (mp3)

10 : "L'éducation des sens" : [Deux prises de sons sur le même cylindre : une inaudible, l'autre correcte. La première partie, de 24 secondes, est une gravure ratée: le sillon est trop peu profond, et des spires se chevauchent, donnant une sensation d'écho].
"S'efforcer de distinguer tout ce que l'oeil permet de voir, l'oreille d'entendre, la pointe des doigts de discerner, tel doit être le souci constant de l'enfant qui veut être à même de bien connaître les objets au milieu desquels s'écoulera sa vie. D'aucuns éduqueront, dans un but spécial et souvent ..."
[inaudible ensuite]

Pour écouter (mp3)

 

 

Ces cylindres ont été transcrits avec l'archéophone le 14 juin 1999.

À découvrir : les photos d'élèves et professeurs du lycée,
prises en amateur à la Belle époque.


Pour en savoir plus sur l'enregistrement sonore à la Belle époque :
www.archeophone.org


De la cire, du celluloïd, de la gomme-laque :
plus de 9000 disques et cylindres de la Belle époque,
à écouter en ligne :
www.phonobase.org

 

Association amicale des anciens élèves du lycée Lakanal :
AAAELLK
http://www.aaaellk.org


Retour vers la liste
 
Back to the list

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

>